PVI N° 179

PVI N° 179

PVI N°179PDF

Les langages de l’initiation : la parole

Plus de détails

4,00 € HT

Partager

Ce deuxième volet des « Langages de l’initiation » est consacré à la parole. Comment s’en étonner et comment y échapper? En franc-maçonnerie, la parole consacre, proclame, assigne, engage, dévoile, reconnaît, confirme… Elle s’échange sous le sceau du secret, signe une appartenance et autorise l’accès aux différents degrés. Le franc-maçon est un homme de parole ! Pourtant, c’est dans la nuit du silence qu’elle naît, lettre à lettre, épelée dans une réciprocité fraternelle. Et c’est dans l’ombre du mystère qu’elle s’évanouira, car l’initiation réellement vécue approche l’indicible… Entre les deux, un monde de mots, de mots sur les mots, une Babel de feuillets et de discours que la méthode du Rite tente d’ordonner et de

rendre opérants. Les auteurs de ce numéro essaient, chacun à leur façon, de préciser les fonctions de la parole en loge. Une parole qui est ordonnée selon une discipline propre au Rite et qui lui confère une liberté qu’elle n’aurait pas dans la licence totale. Passer de la confusion babélienne au logos sans rejeter la langue des symboles et des mythes, communiquer en soi pour échanger avec l’autre et, enfin, transmettre de vivant à vivant par le partage des syllabes, voilà bien « les secrets et mystères de la franc-maçonnerie. » Inviolables par essence car « dire, c’est se dire. » Il est une autre utilisation du langage, pour certains difficile, c’est la lettre fixée, écrite. Même imparfaite ou maladroite, elle prolonge la parole. Par son ancrage dans le vécu singulier du maçon selon la chaîne logique du discours, elle facilite la progression initiatique. Sur ce chemin, les mots répétés du rituel, toujours interprétés et réinterprétés, questionnent comme le discours du maître à son disciple… Accession à un degré, reconnaissance, affirmation de sa qualité, tout passe par des mots codifiés qui agissent aussi comme des symboles. Que leur signification soit obscure, leur transcription imparfaite, voire fausse, ne changent rien à l’essentiel: questionner, questionner encore et ne jamais s’arrêter à une seule interprétation. Le mot n’est que la pierre qui, jetée dans l’eau de notre conscience, génère des ondes concentriques de significations… qui s’élargissent… et disparaissent jusqu’à ce qu’une nouvelle pierre remette en mouvement l’eau de la pensée. Nos deux invités ont en commun la culture juive dans laquelle on connaît l’importance de la parole qui a sûrement influencé la franc-maçonnerie.

Saverio Campanini donne un aperçu de la réception de la mystique juive dans les milieux chrétiens de la Renaissance à travers la figuration de l’arbre des Sephiroth… Ici, les images sont considérées comme des discours et se lisent comme tels. C’est une forme de lecture que la maçonnerie partage avec ses propres images. Gérard Rabinovitch, en répondant à nos questions, souligne la puissance et les dangers de la parole. L’effet « Béhémoth », nom qu’il donne à la destructivité, est toujours à l’œuvre dans les sociétés humaines (nous l’avons encore constaté il y a quelques mois) et c’est la raison pour laquelle les paroles de paix ont tant de mal à se faire entendre. Pour la même raison, il est vital qu’elles continuent de résonner…

SOMMAIRE

ÉDITORIAL

Robert de Rosa 

THÈME

La parole performative : Parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde (Jean 17:24)

Frédéric-Pierre Isoz 

Le langage présente plusieurs fonctions. Celui de la franc maçonnerie, scrupuleusement codifié, est performatif : dire, c’est faire…

De Babel, le Babil - L’art de la parole et de l’écoute

Gil Garibal 

Si la légende biblique de la tour de Babel explique à sa manière la dispersion des langues, leur apparition préhistorique a permis la relation humaine et les échanges…

La parole et l’écrit

Jean-Luc Aubarbier 

L’usage de la parole, réservé à l’espèce humaine, connaît sa limite par son impuissance à dire la totalité du monde : la parole est fille de la comparaison et par là même relative…

Un langage sans paroles : les symboles

Pierre Pelle Le Croisa 

Les symboles, propres à l’initié maçonnique, s’exonèrent des contraintes pesantes du langage pour nous conduire dans le monde de l’invisible…

INVITÉ

Présentation de Saverio Campanini 

Paroles en images

Saverio Campanini 

En explorant les dits et les non-dits de l’arbre des Sephiroth, Saverio Campanini donne un bon exemple des fonctions de l’image dans les courants ésotériques…

ENTRETIEN

Présentation de Gérard Rabinovitch 

Entretien avec Gérard Rabinovitch - Pour revenir à l’« animal parlant »

Par Robert de Rosa 

Gérard Rabinovitch souligne la puissance et les dangers de la parole…

Lecture initiatique des textes sacrés

Franck Martin 

La parole que le texte sacré révèle est l’indication d’une direction : celle de l’entrée des mystères, où, une fois le premier pas posé, la conscience pourra se donner les clefs de sa propre libération…

Discipline de la parole en loge

Christian Bonhomme 

La parole ne se prend pas en loge, elle se demande…

Le symbolisme, langage de l’introspection - Une porte ouverte sur l’infini

Jean-François Pluviaud 

Dans la traversée des apparences, le symbole remplit son éminente fonction de passeur…

Mots de passe et mots sacrés

Jean-Jacques Gabut 

Dans la tradition, le mot prononcé correctement possède un pouvoir divin. Il permet à la fois de créer le monde et de s’en rendre maître…

Épeler, ou les limites de la Connaissance

Alain Lequien 

Savoir, connaissances et Connaissance sont des notions distinctes pour un initié. Aux premières heures de sa vie maçonnique, l’apprenti ne sait ni lire ni écrire. Il ne sait qu’épeler…

Transmission et langage traditionnels -

Rites, rituels et symboles maçonniques

Alain Pozarnik 

En Orient, la connaissance initiatique se transmet de maître à disciple…

BIBLIOGRAPHIE 

ARRÊT SUR IMAGES

L’artiste Thierry Courtadon 

HISTOIRE

Moments initiatiques dans la bande dessinée

Joël Gregogna 

L’AIR DU TEMPS

Parler pour dire

Jean-François Maury 

RECENSIONS