Déc. 2011 n° 162

Déc. 2011 n° 162

PVI N°162

6,00 € HT

Partager

Sommaire détaillé

Plume extérieure - Morale et politique
Jean Léonetti

Éthique et GLDF – Jean-Robert Daumas
Jean-Robert Daumas, président du Groupe de Réflexion Éthique, expose comment les codes éthiques se fondent sur des principes moraux. C’est une réflexion dépassionnée qu’il propose sur des sujets douloureux et d’une actualité brûlante.

Éthique et morale – Guy Dupuy
Souvent confondus, les concepts d’Éthique et de Morale présentent des différences riches d’enseignement. Les deux sont à l’œuvre dans la démarche du Franc-maçon qui recherche, librement, des principes moraux pour les appliquer à sa conduite.

Existe-t-il une éthique maçonnique ? Jean-François Pluviaud
La Franc-maçonnerie conduit ses membres à découvrir, librement, les principes qui inspirent la morale. L’initiation mène à cette découverte. Un trajet et un projet qui se résument par cette invitation à « travailler sans relâche au progrès moral et spirituel de l’humanité ».

 Souffrance au travail, travail en souffrance - Gremed
Le monde du travail est devenu un lieu qui génère de la souffrance. Le travail confère pourtant à celui qui l’accomplit dignité, statut social, estime de lui-même. Comment les Francs-maçons peuvent-ils proposer des moyens de remédiation ?

Vers une entreprise éthique ?Gérard Lioret
Le fonctionnement des entreprises est déréglé par les exigences d’un marché déshumanisé. Il est peut-être possible de dégager quelques idées, les maçons en pratiquent dans leurs loges, qui restitueront au travail sa fonction ontologique.

Éthique et médias – Christian Bonhomme
La presse est fille de la liberté, elle en est aussi sa garante. Aujourd’hui dépassée par les médias instantanés, elle doit rester un rempart contre la suprématie des rumeurs. C’est de la liberté de conscience qu’il s’agit et un Franc-maçon ne peut y rester insensible.

La loi de bioéthique – Serge Ajzenfisz
Serge Ajzenfisz, président d’honneur du Groupe de Réflexion Éthique, rappelle les circonstances qui ont provoqué la naissance de cette commission au sein de la Grande Loge de France et souligne combien ses principes sont en accord avec les fondamentaux du Rite Écossais Ancien et Accepté.

L’homme augmenté – Jean Erceau
En officialisant la nature humaine comme champ d’investigation scientifique, l’homme se donne le pouvoir d’agir sur elle à un degré tel qu’il devient difficile d’en imaginer les conséquences. La réflexion éthique ne doit-elle pas anticiper les applications, les recherches et même les intentions de la science ?

Entre obéissance et transgression : l’éthique – Sylvain Laverdure
Si l’on place la dignité de l’homme comme valeur fondamentale, il est des moments où la désobéissance est un devoir. Associant allégeance et transgression, la démarche maçonnique offre une voie pour découvrir l’inconnu.

Science et technologie, le progrès en question
Les Francs-maçons travaillent au « progrès spirituel et matériel de l’humanité », mais de quel progrès s’agit-il ? Il faut le repenser à la lumière des valeurs que nous voulons défendre, la première étant la dignité humaine.

L’éthique du Franc-maçon dans la cité– Michel Pélissier
Les capacités ouvertes par le progrès technique et la perte du sens du progrès causent des dommages mortels à notre société. Il est urgent que chacun s’investisse pour restaurer justice et équité. Les Francs-maçons pratiquent dans leurs loges des vertus qui doivent se propager au dehors.

De l’éthique à l’esthétique, être Franc-maçon – Yves Bergmann
La voie initiatique amène à découvrir des relations apaisées entre les individus. La loge est le lieu de cette sociabilité heureuse. Elle rejoint l’esthétique qui exprime la sensibilité à l’harmonie des proportions.

Bibliographie
Symbolisme