Sept. 2012 n° 165

Sept. 2012 n° 165

PVI N°165

Editorial, par Robert de Rosa

Plus de détails

6,00 € HT

Partager

Parution fin septembre 2012

 

Sommaire détaillé

Editorial, par Robert de Rosa

Plume Extérieure
Discours de la Servitude Volontaire – Etienne de La Boétie

Le devoir de liberté – Pierre Pelle Le Croisa
Les déterminismes de tous ordres ne conduisent pas forcément au désespoir. La liberté n’est pas seulement une affaire individuelle. Elle s’éprouve dans le jeu des altérités et elle se réalise par la transmission. Elle est un devoir d’homme…

Pouvoir être libre – Serge Combes
On différencie souvent liberté extérieure et liberté intérieure. Les deux sont nécessaires et mettent en jeu une troisième force : le pouvoir. La voie de la libération consiste à équilibrer ces trois forces dynamiques en soi et à l’extérieur de soi. L’initiation en permet la réalisation heureuse dans la communauté de la loge.

Liberté et libération – Daniel Froville
On mesure sa liberté à la résistance des obstacles… Elle est une conquête sur soi. Le parcours maçonnique n’offre pas la liberté comme un cadeau, mais la libération comme un devoir.

La liberté de penser – Gil Garibal
Avec l’acte de penser apparaît « l’ état d’indépendance » qui caractérise l’intellect individuel. C’est cette spécificité, à type d’autonomie, qui permet d’évoquer judicieusement la « liberté de penser».

La liberté par l’initiation – Jean-Pierre Casimir :
« Né libre et de bonnes mœurs », telle est la condition pour être reçu Franc-maçon… Le Franc-maçon est toujours sur un entre-deux, entre profane et sacré, ni nu, ni vêtu, libre mais contraint… Qu’est-ce donc que cette liberté promise par l’initiation ?

La méthode Maçonnique : éveil à la liberté. - Patrice Marceau
À juste titre on peut parler de méthode maçonnique puisque le rite est une voie de réalisation. Peut-il partager avec les autres voies la notion d’éveil ? Comment, si c’est le cas, l’éveil de la conscience peut-il rendre libre ? Le court texte de Patrice Marceau invite à cette découverte.

Morale de la liberté et liberté de la morale – Jean-Luc Aubarbier
« Si Dieu n’existe pas, tout est permis… » se lamente Dostoïevski ; cette absence est peut-être la chance d’accéder justement à l’état d’homme, de devenir responsable de son destin.


Travailler, par le rite, à la libre expression de chacun – Jean-Louis Vidal-Revel
Comment se conjuguent la liberté revendiquée par les Francs-maçons dans leurs discours et l’acceptation rigoureuse des règles qui ordonnent le travail en loge ? C’est une réalité paradoxale : il existe des chaînes qui libèrent…

Engagement et liberté – Luc Stéphane
Qui peut se dire libre s’il ne met pas à l’épreuve sa liberté ? C’est le sens du travail maçonnique. Que ce soit dans sa loge ou dans le monde, l’exigence sur soi et le souci de l’autre tracent la voie d’une réalisation libre et heureuse.

Allégeance et liberté – Louis Trébuchet
Le Franc-maçon suit les contraintes du rituel, et prononce des serments qui l’engagent. Que reste-t-il de sa liberté dans ces conditions ? Les termes mêmes des engagements permettent de différencier ce qui relève de l’obéissance, de l’allégeance ou de la promesse. En outre, seul un homme libre peut jurer et les obligations prises solennellement nouent des relations avec l’institution mais avec réciprocité… De serments en serments, le Franc-maçon ne ferait-il que conquérir un peu plus de liberté ?

Une voie royale pour la liberté – Patrick Msika
La prise de conscience de son propre libre-arbitre constitue, pour tout individu, le nécessaire préalable au sens qu’il donnera au concept de liberté. Le vingt-et-unième siècle naissant confirme la démocratie dans sa position de moins mauvaise organisation d’une société.

Se libérer du temps pour approcher le sens de l’éternité – Michel Meunier
Parmi toutes les contraintes qui pèsent sur l’homme, il en est une dont il ne peut jamais s’affranchir, celle du temps. Un temps hétérogène peut nous conférer une liberté plus grande. Michel Meunier entraîne le lecteur dans cette expérience dérangeante et salutaire.

« Résister ! » - Philippe Lane et Henri Thuau
Les auteurs illustrent le fait que « liberté » n’est qu’un mot, si beau soit-il, qui ne libère personne. La liberté n’existe que par les faits qui la prouvent ou qui la nient. Elle demande parfois à résister aux pressions qui veulent la contenir et à céder aux transgressions nécessaires. Le Rite lui-même invite à cette vigilance.

Conférence Condorcet-Brossolette
Devoir de Liberté - Michel Lafarie

Histoire
La Liberté guidant le peuple, un magistral symbole – Richard Brunois

Programme de la Commission d’histoire 2012-2013

Bibliographie commentée